• Aimer Angers

Projet Rives vivantes

Monsieur le Maire, Monsieur l’Adjoint, il faut se réjouir finalement de vous voir doucement reprendre les idées de l’équipe municipale sortante de 2014 qui avait labellisé son programme Rives nouvelles. Je ne vous cache d’ailleurs pas ma préférence pour votre nouveau nom Rives Vivantes.

Il semble donc que nous allons voir apparaitre des feux de circulation et des passages piétons avenue du Maine. Se faisant vous concéderez surement que l’attractivité automobile de cet axe va en prendre un coup. L’occasion en conséquence de nous désoler une fois encore des 20 millions d’euros que vous avez englouti dans une dalle béton qui n’a actuellement que l’avantage de sanctuariser un défilement quotidien de 50000 voitures. Monsieur le Maire, ce que vous envisagez à saint Serges, vous auriez pu le faire au niveau du centre-ville.

Aujourd’hui, ce qui nous inquiète dans ce projet c’est son aspect artificiel. En effet malheureusement vous ne traitez pas le problème de fond qui sous-tend rives vivantes, à savoir la place future des voitures dans le centre-ville pour accompagner l’évolution inéluctable de nos modes de travail et de consommation. Plutôt que de tenter d’appliquer les méthodes du passé, le projet rives vivantes aurait donc dû être précédé d’une étude prospective visant à anticiper l’effacement de l’automobile sur les quais de la Maine au profil des transports alternatifs, qu’ils soient communs ou individuels. C’est pourquoi, en l’état actuel nous nous abstiendrons sur cette délibération en espérant que vous puissiez la représenter dans un contexte résolument novateur pour la circulation automobile dans notre ville, qui intègrerait d’ailleurs la réflexion concernant la circulation au sud de la ville, le projet de doublement du pont autoroutier souhaité par l’Etat ou l’échangeur complet au doyenné. 

Pour autant Monsieur le Maire nous avons l’intention de participer avec force de propositions à la concertation qui vise à redéfinir les quatre sites retenus. À ce propos je vous fais part de ma frustration de ne pas y voir un cinquième pourtant très perfectible, à savoir le quai Monge. Je ne doute pas que vous pourrez donner une explication sur cette absence.  

En outre pour rester sur les rives de la Maine et évoquer l’actualité, j’espère Monsieur le Maire que vous pourrez nous donner votre sentiment concernant la création d’un parking de 80 places sur le site des jardins de l’Esviére, certes sur un domaine privé, mais qui doit fortement s’interfacer avec les angevines et les angevins puisque c’est la vocation affichée pour cet espace naturel. Avez-vous en conséquence l’intention de cautionner la destruction d’un morceau de biodiversité en ville au profil de la voiture, au risque de remettre en cause la cohérence de votre vocation à rendre vivants les bords de la Maine.


-Stéphane LEFLOCH-

Conseil municipal de septembre 2020

5 vues0 commentaire