• Aimer Angers

Politique en faveur de la Jeunesse

Merci Monsieur le Maire, mes chers collègues,


La crise sanitaire liée au Covid 19, nous le savons a mis en exergue les inégalités sociales. En effet, les difficultés se sont accentuées auprès des personnes déjà fragilisées, notamment les jeunes qui font partie de ces populations précarisées aujourd’hui.


Je tenais à souligner le travail qui a été effectué par les différentes associations et par l’Université d’Angers qui a su réagir rapidement afin de mettre en place les aides nécessaires, notamment par la plateforme d’aide alimentaire en lien avec le Secours Populaire d’Angers.


Il est également important de valoriser et de remercier l’ensemble des étudiants qui se sont investis dans la réserve sanitaire pour la production et la distribution de gel mais pas uniquement, je pense à aux étudiantes et étudiants issus des formations de santé. D’autres, ont su faire preuve de solidarités en accompagnant la plateforme citoyenne et solidaire piloté par l’université d’Angers, merci à eux.


Les cours se sont arrêtés brusquement et la plupart des étudiantes et des étudiants se sont retrouvés face à de nombreux surcouts non compensés. Je pense aux petits boulots, mais aussi aux stages indemnisés qui ont été arrêtés brutalement provoquant plus aucun revenu chez les étudiants. Pour certaines et certains, les difficultés étaient alors de se loger, de payer son loyer et parfois de s’alimenter.


Il s’agit là d’une question de survie !


Les aides sociales ont d’ailleurs fortement augmenté lors de cette période de crise sanitaires, à la précarité économique et sociale, s’ajoute la précarité psychologique.

Les conditions du confinement ont été difficiles pour celles et ceux qui sont resté dans des petites chambres en cité U. Je pense aussi aux étudiants étrangers qui n’ont pu rejoindre leurs familles, aggravant encore plus les fragilités qui les concernent.


Aussi, je tiens à remercier les services du J pour la mise en place d’une plateforme en lien avec Pôle Emploi afin d’aider les étudiantes et les étudiants à rechercher un travail pour la période estivale, nous le savons une grande majorité d’entre eux trouvent durant l’été, l’équilibre financier qui leur permettent de poursuivre leurs études et donc leur projet professionnel.


Je m’interroge et je vous interpelle chers collègues et particulièrement vous Monsieur l’Adjoint sur la possibilité d’élargir l’offre constituée dans le pack Bienvenu mais également sur le souhait de le dématérialiser afin de le rendre le plus accessible possible et de permettre une réelle aide financière.


Mes inquiétudes sont réelles pour nos étudiantes et étudiants angevins, elles le sont aussi pour nos jeunes, pour celles et ceux qui viennent de terminer leurs formations, pour celles et ceux qui ont achevé un contrat sans pouvoir le renouveler, pour celles à et ceux qui se préparaient à réaliser leurs projets comme par exemple l’obtention du permis de conduire et qui ont été stoppé par la crise du covid 19.


La réalité économique et financière les touche déjà de pleins fouets, alors comment pouvons-nous aider et mieux les accompagner ? Je tiens à souligner l’enveloppe dédié pour l’aide aux projets de vacances qui permet d’offrir une opportunité de rompre le quotidien si pesant que nous venons de vivre ces derniers mois. Cependant, pouvons-nous faire plus pour améliorer les conditions de vie des plus jeunes concitoyens en proposant par exemple, une diminution plus importante du coût des transports en commun voir la gratuité ? Ne pouvons-nous pas essayer, expérimenter, innover, et j’ose le dire ici car je ne suis pas la première à en parler, à la mise en place d’un RSA ou d’un revenu minimum pour les moins de 25 ans ?


Ce revenu minimum serait pour nus, une véritable avancée pour plus d’égalité et permettre à nos plus jeunes de mieux affronter les difficultés sociales rencontrées dans leur parcours.


Merci pour votre attention,


-Marielle HAMARD-

Conseil municipal de juin 2020

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout