• Aimer Angers

Place Kennedy

Mis à jour : févr. 24

En préambule je vous signale que dans la continuité de 2019 nous voterons pour cette délibération. Effectivement le temps est venu de repenser cet espace si important pour notre ville, qui devra faire la preuve d'une pérennisation de notre patrimoine lié à une compréhension de nos nouveaux modes de fréquentation et de comportement urbain. Nous en aurions fait de même. C'est pourquoi nous voulons rappeler les fondamentaux qui auraient guidé nos choix, en comparaison avec les enjeux que vous avez définis pour guider cette étude.


Bien entendu Monsieur le Maire, Monsieur l'adjoint nous sommes d'accord pour faire de cette entrée cœur de ville un espace public majeur, singulier et emblématique tout en apportant de la cohérence dans le système viaire et les stationnements.

D'accord toujours pour augmenter la présence du végétal notamment en créant des îlots de fraicheur et en limitant l'imperméabilisation des sols D'accord enfin pour encourager des animations ludiques ou de découvertes pour les Angevins et pour les touristes.


En revanche, concernant les déplacements vous fixez comme objectif de maintenir les différents usages actuels alors que nous aurions aimé lire votre exigence d'accélérer le recourt à des déplacements en rapport avec les enjeux du futur.


D'ailleurs à ce niveau en souhaitant maintenir les usages actuels vous anéantissez un autre enjeu défini par vous dans ce même document de l'étude à savoir votre exigence de créer des espaces apaisés incitant au report modal sur les déplacements doux.


Là-dessus vous introduisez la création d'un parking automobile silo à l'arrière de la caserne de l'Académie. Très mauvaise influence pour cette zone car véritable aspirateur à voiture. De sorte que vous vous tirez une balle dans le pied puisqu'il existe déjà des parkings alentour et que c'est un très mauvais coup au développement du territoire numérique justement développé pour renforcer la disponibilité des places de parking.


Permettez-moi enfin de revenir sur votre objectif d'optimiser le foncier, notamment pour ce qui concerne la réhabilitation de la caserne de l'académie et peut-être plus tard sur la gendarmerie Freppel. C'est ce terme optimiser qui a de quoi nous effrayer si vous prévoyez de faire des sanctuaires accessibles qu'à des gens fortunés. Nous avons des exemples récents de cette optimisation ou le logement social n'a pas sa place, comme la rénovation de l'usine savaton et du foyer d'Ambray, rue Vauvert, ou pour la très grande majorité des appartements à créer via le programme imagine Angers.


Nous aurions donc préféré une formulation plus explicite concernant cet enjeu de l'étude, du type garantir la mixité sociale dans les logements rénovés ou crées dans ce périmètre. Aurons-nous monsieur le maire votre assentiment sur cette modification sémantique, lourde de sens ?

-Stéphane LEFLOCH-

Conseil municipal de juillet 2020

2 vues0 commentaire