• Aimer Angers

Impact Covid 19 -Groupement d'intérêt public - Terra Botanica

Mis à jour : févr. 12

Monsieur le Maire,


Je vais d’abord anticiper ce que vous allez dire, nous réclamons depuis le début de la crise sanitaire une attention particulière aux structures associatives qui sont en première ligne mais aussi aux compagnies culturelles ou encore aux entreprises qui se retrouvent en difficultés. Doit-on considérer la situation de Terra Botanica dans ce même cas? Nous ne le croyons pas. Je m’en explique. Et vous connaissez déjà mes arguments.


Depuis des années, au sein de ce conseil municipal, nous alertons sur le niveau très élevé des subventions publiques apportées au parc. Nous interrogeons sur le rôle de la ville et sur sa légitimité à intervenir, la cour des comptes ayant alerté sur le fait notamment que c’était une compétence de l’agglomération.


Vous nous demandez Monsieur le Maire d’acter une aide non négligeable de 480000€, lesquels viennent s’ajouter aux sommes de816000€ déjà accordées par la ville en 2020, dont 140000€ en fonctionnement et 676000€ en investissement. Mais que savons-nous aujourd’hui de l’évolution de la situation budgétaire ? Comment mesurer pleinement l’impact de la crise sanitaire?


Depuis des années nous alertons sur la soutenabilité financière du projet qui n’a jamais été assurée depuis 10 ans. Depuis des années, nous regrettons cette injustice qui fait les Angevins paient 2 fois, sur des niveaux de financement plus que conséquent. La ville subit aujourd’hui les décisions budgétaires du conseil département alors qu’elle subventionne quasiment la moitié et que les contribuables angevins paient aujourd’hui plus de 80% du déficit du Parc.


En termes de méthode, maintenant: vous vous étiez engagés Monsieur le Maire dans cette enceinte il y a deux ans à organiser une rencontre entre les élus et le directeur du Parc afin de commencer à évoquer les perspectives. Rencontre qui n’a jamais eu lieu.


En 2016, la CRC écrivait: «En réalité, l’attractivité du parc n’a jamais été suffisante, car cet investissement a été initialement mal défini. Son exploitation a manqué de transparence. Aujourd’hui, l’avenir de cet équipement reste incertain.


Qu’est-ce qui a changé depuis 2016? Rien. Sauf que depuis 2016, la ville a largement contribué financièrement. 2,6 millions rien que depuis 2018...


Concernant maintenant spécifiquement cette demande d’aide exceptionnelle, il aurait été intéressant qu’on puisse en amont rencontrer les responsables du parc pour bien comprendre la situation. Or il faut savoir qu’il n’y a même pas eu de conseil d’administration du parc entre juin et aujourd’hui. Les administrateurs n’ont donc pas été consultés concernant cette demande d’aide exceptionnelle ce qui nous interroge et ils ne sont pas officiellement informés de la situation actuelle du parc qui nécessite cette aide d’un million supplémentaire.


Toujours dans ce même rapport de la CRC la recommandation concernant la ville était d’établir un contrat de performance avec le gestionnaire sur des objectifs précis et des indicateurs de suivi. Peut-on disposer de cet outil?


Par ailleurs, peut-on juger de l’opportunité de cette aide en faisant abstraction de tout ce qu’il y a autour? Bien sûr que non. Ainsi, dans l’article de presse d’OF de la semaine passée, il est de nouveau évoqué certaines irrégularités. La presse nous rappelle que l’enquête confiée au service régional de la police judiciaire a abouti en 2019 et que le procureur écrit alors: «Il y a eu une faute comptable qu’ont relevé les enquêteurs. Et avant eux, la CRC, le procureur financier et le commissaire aux comptes. Des anomalies pour lesquels vous aviez été alerté dés 2014par Jacques MOTTEAU alors membre du CA de TB et Jean-Claude BACHELOT alors membre du CA de la SODEMEL. Non seulement vous avez nié. Pire, dés votre arrivée comme Maire, vous avez décidé d’intégrer la ville à ce dossier pour continuer d’en cacher la mauvaise gestion. Dans son rapport, la CRC évoque «une délégation de service public peu encadrée avec des déficits masqués.


Alors oui je le redis et j’assume: il y a un manque de transparence et des interrogations qui restent toujours aujoud’hui sans réponse. Et nous amènent, en l’état à voter contre cette nouvelle subvention.


Plus globalement, Monsieur le Maire, je tiens à préciser d’abord que je ne vote pas contre le maintien de l’emploi à TB, pas contre le parc lui-même, parc où j’apprécie de me rendre chaque année comme de nombreux Angevins. Mais bien contre une énième participation financière de la ville dans un contexte où nous considérons manquer d’informations et manquer de visibilité sur la suite. Par ailleurs, comme j’ai pu vous l’exprimer en commission des finances, nous demandons la mise en place en urgence d’un groupe de travail interne à la ville autour de la situation de Terra Botanica et de son avenir. Il y a urgence à réflechir aux solutions à mettre en œuvre, des solutions qui nous en sommes convaincus, doivent aller dans le sens d’une baisse de la prise en charge par la ville d’Angers.


- Octobre 2020 -

Silvia CAMARA-TOMBINI


Conseil municipal


Extrait de son intervention en vidéo

1 vue0 commentaire