• Aimer Angers

Décision modificative n° 1 du budget 2020

Bonsoir mesdames et messieurs

Il est clair que la lecture d’un budget municipal n’est pas chose facile à appréhender pour des nouveaux élus. C’est pourquoi je vous suis reconnaissant monsieur le maire pour votre invitation à user du droit à la formation. Je compte d’ailleurs sur vous et les services pour nous le rappeler aussi souvent que nécessaire.

Pour en venir à cette délibération je dois vous dire que sa lecture me laisse comme un gout de frustration. La vue de haut permet à un pilote de faire la différence entre les plaines et les montagnes, différence révélatrice des tensions géologiques passées. Malheureusement, la lecture synthétique de votre première décision modificative ne me permet pas de voir la montagne COVID, tout juste un monticule. Rien qui me laisse à penser que vous prenez acte sans délais de la nécessité d’anticiper les dérèglements de la nature et des flux migratoires qui en résulteront. En effet nous ne sommes pas à l’abri de subir une nouvelle pandémie virale, ou une catastrophe environnementale comme par exemple une sécheresse centennale. Nous pouvons également souffrir d’une pollution de la Loire, notre seule source d’approvisionnement en eau, sans oublier la présence d’une centrale nucléaire à proximité qui ne cesse de tracasser un certain nombre de vos administrés. Même si certaines des décisions seront prises à l’agglomération, le moment particulier que nous vivons, cette première réaction de notre ville après ce traumatisme, mériterait une tout autre énergie pour gommer les sources et les conséquences des dérèglements que nous pourrions potentiellement subir demain.

Il se dit parmi les capitaines d’industrie les plus lucides qu’il faut profiter des crises pour faire des corrections majeures. Nous nous désolons donc de constater que votre réaction ne concerne que 0,3% du budget de fonctionnement et 5,3% du budget d’investissement. Comment expliquer également que vous investissez 500 000 euros en plus pour la voirie et 150 000 euros pour le vélo, alors qu’il fallait inverser ces budgets ?

Il y a une vraie attente de la population, mais les mesures post-Covid que vos différents adjoints vont nous présenter ne répondent pas totalement à ces inquiétudes. Nous allons bien entendu justifier nos réserves sur la plupart d’entre elles.

Enfin Monsieur le maire vous avez l’opportunité de ce moment particulier pour engager une démarche innovante et réactive. Annoncez dès maintenant une dotation budgétaire ambitieuse pour accompagner les assises de la transition écologique promises dans votre programme. J’ai entendu votre intention d’aller vite sur ce sujet. Il serait donc souhaitable de convoquer cette assemblée en septembre afin d’engager, fort de votre budget anticipé, les premières mesures avant la fin de l’année. L’imagination, la sagesse et le foisonnement d’idées qui résulteront de ces assises produiront alors des effets rapides pour vous permettre de placer Angers en pole position pour la protection de sa population et de son environnement.

Vous l’avez compris, compte tenu du manque d’ambition et d’énergie de cette première demande modificative du budget, nous voterons contre.

Nous vous remercions pour l’ensemble des explications de vos adjoints et vous noterez que nous avons voté pour à chaque fois. Cela ne veut pas dire que validons votre première modification de budget car nous n’avons pas entendu les mesures d’ampleur qui auraient emporté notre adhésion.

Nous notons que votre seule explication pour justifier une absence de mesures fortes et emblématiques Post-COVID serait un manque de temps ou l’effet d’une inertie de la municipalité. Ce n’est pourtant pas à l’image de la réaction de l’Etat qui a su prendre une décision d’une tout autre ampleur, sans délais, en confinant la France en amont de cette crise.

C’est la preuve que quand on doit, on peut.

C’est pourquoi nous vous confirmons que nous voterons contre cette première demande modificative du budget.


- Stéphane LEFLOCH-

Conseil municipal de juin 2020

1 vue0 commentaire