• Aimer Angers

Compte administratif

Monsieur le maire chers collègues,


Je vous remercie pour cette présentation. Ce compte administratif de l’année 2020, année tout à fait particulière au regard d’abord des élections municipales, mais bien sûr du contexte Covid que nous connaissons.

On le sait les années qui précèdent auront été plutôt bénéfiques avec, après la crise économique de 2008 qui a impacté les années suivantes, une situation de relance économique qui aura été bénéfique à la ville, et en parallèle une dotation de solidarité urbaine qui aura permis de compenser la baisse de la DGF mais aussi la vente de biens communaux qui auront là aussi contribué à la bonne santé financière de notre ville.

Mais demain ? Demain c’est l’inconnu. Déjà dès aujourd’hui et je l’ai déjà dit dans cette enceinte on entend chez les bailleurs mais aussi chez les professionnels du bâtiment les craintes liées à la crise d’accès aux matières premières qui impacte déjà les coûts de construction mais aussi le rythme de constructions. Demain, on ne sait pas comment certaines entreprises survivront à la crise. Demain, on le voit depuis des mois, on a des catégories sociales qui étaient déjà en souffrance et vont l’être encore plus. 2 chiffres de l’INSEE qui en disent long : le chômage partiel a principalement touché les ouvrier (53%) et les employés (36%)

Face à ces réalités, les collectivités vont devoir tenir un rôle prépondérant pour accompagner tous ces publics fragilisés, pour soutenir les associations dont le rôle est essentiel dans la gestion de crise, mais aussi pour poursuivre le développement des villes, notamment en contribuant à un meilleur accès au logement.

Et sur le logement, nous ne cesserons d’alerter car il n’y a pas une semaine où nous ne sommes alertés par des angevins qui nous disent leurs difficultés à se loger sur Angers et sa première couronne, que ce soit pour acheter ou même pour louer chez des bailleurs ou chez des promoteurs privés.

Ensuite, il y a la transition écologique qui, on le sait depuis les municipales, est notre priorité à tous. Mais il n’y aura pas de véritable transition écologique avec des effets concrets et rapides sans de vrais moyens financiers et humains, mais aussi sans mesures fortes en termes d’accès aux logements pour y arriver et pour gérer le foncier.

Ce compte administratif enfin est marqué par une forte hausse des subventions aux organismes publics qui s’explique entre autres par l’ouverture de la patinoire. J’ai le souvenir de critiques émises par des membres de votre équipe, Mr le Maire, pour dénoncer alors la hausse des coûts des ressources humaines avant 2014, lesquels s’expliquaient principalement par la mise en place des rythmes scolaires ou encore par l’ouverture aquavita. On le constate aujourd'hui avec ces augmentations : de nouvelles infrastructures comme la patinoire induisent nécessairement des coûts de fonctionnement à compenser.

Une ville doit s’endetter pour se développer, pour garder son attractivité. Mais cela doit se faire de manière raisonnable. Dans le document, comme à l’agglomération, on minimise l’augmentation de la dette, on nous écrit qu’il n’y a pas de soucis, qu’on reste loin des 12 ans de désendettement conseillés... Mais attention, on passe en une année de 4,3 à 5,5 années. Une pause serait la bienvenue pour préserver la suite.

Enfin, je dirais un mot sur les ressources humaines : on a toutes et tous passer ces dernières semaines du temps à aller à la rencontre des Angevins et nous avons tous entendu dans les quartiers les Angevins regretter une baisse des services publics de proximité. Certains liés directement à la ville, d’autres à d’autres administrations. De plus en plus vous avez le choix d’externaliser certains services municipaux. D’ailleurs cela contribue et c’est une bonne chose à la hausse des heures d’insertion que vous vantez régulièrement. Cependant, j’alerte car cela se traduit aussi par ce sentiment de baisse des services publics mais aussi par le fait qu’on n’a plus ce rôle d’entreprise citoyenne qui m’est cher où la ville est un employeur qui se doit d’être exemplaire et accompagne ses agents dans un parcours d’insertion.

Monsieur le Maire, en conformité avec le vote qui avait été le mien en 2020, je voterai contre ce compte administratif, et contre aussi l’affectation des résultats qui en découle.


Retrouvez son intervention en vidéo ici


- Conseil municipal de Juin 2021-

16 vues0 commentaire