• Aimer Angers

Communiqué de presse sur l'Alvarium



Suite aux récents événements autour du groupe identitaire de l'alvarium l'ensemble des élu.e.s de la minorité municipale d'Angers (Aimer Angers, Angers écologique et solidaire et Angers citoyenne et populaire) a demandé un positionnement et une action claire de la ville.


- Communiqué -

Intervention sur l’Alvarium

Il y a quelques jours, le groupe d’identitaires angevins « Alvarium » a fait de nouveau parler de lui à Angers, avec le squat d’un bâtiment rue Thiers et le déploiement de banderoles, aux messages qui appellent à la haine et qui pourraient engendrer des troubles de l’ordre public. Des messages qui sont contraires à la tradition d’accueil angevine que nous défendons et heurtent les passants qui les subissent. Une semaine après, nous sommes consternés de découvrir que les banderoles sont toujours présentes, malgré nos signalements. La xénophobie et l'incitation à la haine sont intolérables, à l'encontre des valeurs de la république et juridiquement condamnables.

En 2018, les élus de la minorité avaient interpellé le Maire et le Préfet pour que des mesures soient prises à l’encontre de l’Alvarium. Aujourd’hui, rien n'a changé. Et il ne s’agit pas que de traiter la question du squat mais bien de combattre une idéologie anti-republicaine pronant des théories et des méthodes que nous combattons sans relâche et pour lesquelles nous attendons un positionnement et une action claire de la ville.

L’ensemble des élu.e.s de l’opposition municipale d’Angers

Silvia CAMARA-TOMBINI, Stéphane LEFLOCH, Céline VERON, Bruno GOUA, Marielle HAMARD, Yves AUREGAN, Elsa Richard, Arash SAEIDI, Sophie FOUCHER-MAILLARD et Claire SCHWEITZER

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout