• Aimer Angers

Budget Primitif 2021 pour Angers Loire Métropole - Vote

Monsieur le Président, monsieur le rapporteur

Nous avons eu l’occasion d’avoir un premier débat le mois dernier à l’occasion du DOB et je ferai donc une intervention plus courte. Je vous remercie pour l’occasion d’avoir accepté notre demande d’un temps d’échange en dehors du conseil communautaire. J’espère qu’on peut acter ce soir que ce temps de débat en commission, ou conseil privé, tel qu’il a eu lieu la semaine dernière, deviendra une habitude et qu’éventuellement pour l’année prochaine il soit positionné avant le DOB. J’ai exprimé le mois dernier mes remarques sur les orientations qui nous ont été soumises : or, ce BP est fidèle aux orientations du mois dernier et n’a pas évolué pour tenir compte de nos remarques. Remarques que je tiens à rappeler rapidement :

  • Meilleure prise en compte de la crise actuelle qui aurait dû nous amener à revoir nos priorités et le calendrier de certains investissements, notamment j’avais interrogé sur la pertinence de maintenir tel quel le calendrier du territoire intelligent

  • Mettre l’accent sur des marqueurs forts comme l’enseignement supérieur, la vie étudiante, l’accès aux logements pour tous, l’économie sociale et solidaire, les modifications d’usages des déplacements,...

  • Anticiper les conséquences de la crise sur les transports en commun avec une forte baisse des voyages, avec des conséquences financières importantes, avec des modifications des usages qu’il nous faut rapidement étudier et anticiper. Je redis d’ailleurs qu’il me semble nécessaire de rassembler rapidement une commission spéciale sur ce thème spécifique, commission qui pourrait nous amener, notamment, à repenser nos orientations budgétaires, nos priorités.

  • Je terminerai par la nécessité d’avoir une ambition encore plus affirmée sur la transition écologique avec une vision globale mais surtout un budget spécifique pour accompagner les prochaines mesures.

Avant de conclure, je voudrais redire qu’il nous faut être très vigilant sur l’évolution de l’encours de la dette, qui passe de 142 à 164 millions, indépendamment de la deuxième ligne de tram. Dire que sa hausse était programmée ne suffit pas. D’autant que la crise ne nous donne guère de visibilité sur les années futures, tant en interne que dans les capacités de l’état à accompagner les territoires. Je redis d’ailleurs mon souhait que nous fassions entendre notre voix, comme l’ont fait des associations nationales de collectivités, sur la prise en charge de cette dette supplémentaire liée aux efforts financiers réalisés par les collectivités dans le cadre de la relance.

Ce soir, monsieur le président, nous devons nous prononcer sur le premier budget de ce nouveau mandat. Il y a un an, nous étions toutes et tous sur le terrain à défendre des projets différents avec parfois des similitudes mais aussi, bien sûr, de nombreuses divergences. Si j’avais été en accord avec votre projet pour Angers et son agglomération, j’aurais bien sûr voté pour vous. Mais ça n’est évidemment pas le cas et conformément à nos engagements vis-à-vis des électeurs qui ont choisi notre projet, les élu.e.s que je représente et moi-même ne voteront ni le budget principal, ni le budget transport. D’ailleurs, c’est l’occasion de le redire, vous pourrez compter sur notre soutien sur de nombreux sujets : mais sur un certain nombre de projets que nous n’avons pas défendus ou pour lesquels nous avions des visions et des stratégies différentes, alors nous serons là pour rappeler, dès que nécessaire, nos points de vue et nos propositions.

- Silvia CAMARA-TOMBINI -

Conseil de communauté de mars 2021

1 vue0 commentaire