• Aimer Angers

Appel à projet des Bretonnières « Repenser l'art de vivre dans la ville »

Une remarque générale en premier lieu pour vous dire qu’il nous semblerait utile de faire un point complet sur le devenir de ce quartier des hauts de Saint Aubin, en termes de population, de services, d’équipements et d’intégration dans la ville. En effet les projets se multiplient, logements, écoles, maison de quartier, déménagement d’usine, centre aéré, cuisine centrale et il me semble qu’il nous manque une explication plus précise sur vos intentions à long terme pour mieux évaluer l’impact et la cohérence de tous ces projets dans ce quartier qui se transforme à grande vitesse. Une réunion d’information spécifique offrirait certainement l’occasion de clarifier cela.

Indépendamment de cette remarque je souhaite faire quelques observations et suggestions sur ce projet particulier des Bretonnières.

En effet hormis les sympathiques formulations contextuelles de votre délibération qui nourrissent assurément un imaginaire écologique, il y a un constat brut dans cet appel à projet : ce bout de territoire sera exploité par des promoteurs privés avec une grosse proportion de surface utile monopolisée par des maisons individuelles. Finalement pas très en phase avec l’urgence sur le logement social. Que dire aussi des exigences en matière de performance environnementales avec de telles promesses, puisque là où nous pourrions par exemple attendre une labellisation E4C2 sur un des 6 lots et E3C2 sur les autres, nous n’avons finalement du E2C2. Quid également de ce parking silo qui pourrait être souterrain, mais que le caractère partagé semble condamné à être aérien. 1500m2 monopolisé par la voiture, probablement le double avec le stationnement prévu alentour. Imaginons ce que nous pourrions faire avec ces 3000m2 malheureusement prélevés sur notre potentiel d’artificialisation.

En outre puisque nous sommes dans une formule d’appel à projet, pouvez-vous préciser ce que vous entendez en annonçant que 25% des logements seront abordables. Quelles sont les populations visées dans ce créneau. Quel est, pour vous, le prix de l’abordable dans un tel contexte.


- Stéphane LEFLOCH -

Conseil de communautaire du 12 avril 2021

2 vues0 commentaire