• Aimer Angers

Aménagement de la place Kennedy

Mis à jour : févr. 24

Bien entendu nous partageons la très belle ambition de ce réaménagement et nous respectons volontiers votre intention de rester cohérent avec vos engagements de campagne. Pourtant il nous faut dire et redire nos différences sur ce dossier avec une fois de plus l’espoir d’avoir le début d’un commencement de compréhension.

Nous rêvons donc toutes et tous de voir apparaitre devant le château un espace familial, ludique et patrimonial qui fasse la joie de nos habitants et l’émerveillement de nos visiteurs. Pourquoi pas implanter un village médiéval avec son lot de métiers oubliés ? Pourquoi pas délocaliser une partie de nos salons emblématiques sur cet espace, le salon des vins de Loire ou le salon du végétal ? Pourquoi pas également reprendre le projet d’un ascenseur au bout du monde afin de faire le lien avec la ville basse ?

Donc on voit bien la nécessité de disposer d’un vaste espace sécurisé ou sécurisable. Hélas, compte tenu des éléments actuellement dévoilés, il n’est malheureusement pas possible de se convaincre que cela puisse exister. En effet, au sens du plan de déplacements urbains de notre communauté, nous savons qu’un des deux principaux axes automobile nord/sud passe exactement sous la porte que vous envisagez de rouvrir, à juste titre d’’ailleurs.


En conséquence et je l’ai dit également pour les rives vivantes, il est plus qu’urgent de mettre en place des solutions alternatives pour modifier les flux automobiles. Le destin du boulevard du Général de Gaulle se joue en conséquence dans une vaste réflexion qui intègre entre autres : le quai Félix Faure, le doublement du viaduc autoroutier de la Maine, l’échangeur du doyenné, les boulevards du sud d’Angers, et plus particulièrement ici la pénétrante entre la Baumette et la gare. Mais aussi le devenir de la zone de partage automobile type BlaBlaCar.

Je conviens que ce ne sont pas des décisions faciles et populaires, qu’il y aura multiples sujets de crispations, mais notre communauté ne peut pas en faire l’économie si nous voulons éclairer la concertation que vous initiez dans cette délibération.

De là découle le sujet du stationnement automobile et à ce propos je veux dire notre incompréhension concernant le nouveau parking public que vous projetez de créer, parking qui aspirera à coup sûr un trafic plus important devant le château et alors même que ce parking n’a pas été évoqué dans le bilan des assises du stationnement organisée lors de votre précédent mandat.

Monsieur le Maire, je vous ai entendu dire, lors d’une réunion avec des habitants, votre incompréhension des sportifs qui veulent un parking au pied de leur équipement. Pourquoi alors aménager juste au pied du château un parking qui sera à coup sûr fréquenté majoritairement par les visiteurs. Incitons-les plutôt les touristes à irriguer notre ville à pied ou en vélo et à fréquenter nos transports en commun.

N’oublions pas aussi dans ce cadre les riverains et les commerçants à proximité de ce nouvel espace et qui font déjà savoir leur inquiétude. Il s’agit de les rassurer en programmant une vraie évolution des usages qui sera de nature à les convaincre. L’erreur ici serait de n’engager que des demi-mesures en tentant de sauvegarder les vieilles pratiques, alors qu’il y a dans ce projet une formidable opportunité d’en faire un lieu remarquable et apprécié par tous. La réponse du maire : Rien sur une réflexion visant à modifier les flux automobiles.

La réponse que j’aurais souhaité faire : Donc beaucoup de vent pour un simple aménagement cosmétique de la place. Mais au final un véritable coup de pouce à l’envahissement automobile du quartier.

Retrouvez son intervention en vidéo juste ici


-Stéphane LEFLOCH-

Conseil municipal de janvier 2021

2 vues0 commentaire